Quelle assurance pour quel type de scooter ?

Le choix d’une assurance dépend de ses caractéristiques et de l’utilisation que vous allez en faire. Les formules d’assurance scooter à choisir dépendent aussi de votre scooter même si seule la garantie responsabilité civile est obligatoire. Les compagnies et les contrats sont nombreux, et le choix pas toujours évident. La bonne compagnie d’assurance pour scooter est celle qui s’ajuste au mieux à vos besoins. Proposant exclusivement ses prestations d’assurance à distance au moyen d’internet et du téléphone, Assurance Cyclo Scooter permet la souscription et la demande de devis en direct sans avoir à se rendre dans une agence physique.

Scooter 125

Outre la garantie responsabilité civile, vous pouvez ajouter des garanties supplémentaires selon vos besoins. Il est toutefois conseillé de souscrire une assurance tous risques surtout si votre scooter 125 vient d’être acheté.

Scooter électrique

De plus en plus de conducteurs achètent des scooters électriques pour des raisons économiques, mais surtout environnementales. Toutefois même pour un petit scooter de faible puissance, la souscription à une formule au tiers qui couvre les dommages matériels et corporels causés à un tiers est obligatoire.

Maxi-scooter

Modèle de scooter parmi les plus appréciés du moment, les maxi scooters sont plus enclins aux vols, aux accidents et aux accrochages compte tenu de leurs puissances. Le choix des garanties nécessite donc mûr réflexions avant de souscrire.

Scooter à trois roues

Ils présentent moins de risques d’accident par rapport à leurs homologues deux roues. Toutefois avec un prix à l’achat plus important, il est conseillé aux propriétaires de souscrire des garanties supplémentaires comme les garanties vol ou les dommages matériels et corporels du conducteur.

Pour choisir son assurance, il est judicieux de comparer les offres et les prix en ayant recours à la simulation d’assurance.

Conduire en état d’ivresse : que risquez-vous ?

La conduite en état d’ivresse à deux roues est bien plus dangereuse qu’à 4 roues.

Assurance moto

En cas d’accident responsable sous l’emprise de l’alcool, sous prétexte que le conducteur a aggravé le risque d’accident en consommant des substances illicites, la compagnie d’assurance peut refuser d’indemniser le sinistre.

Assurance mobylette

À l’image de l’assurance pour scooter ou l’assurance pour moto, l’assurance mobylette est obligatoire. Elle dispose des mêmes couvertures. Un conducteur responsable d’un accident sous l’emprise de l’alcool se verra refuser une indemnisation.

Vélo électrique

Les compagnies d’assurances prennent en charge les responsabilités civiles en cas d’accident responsable sur un vélo électrique. Comme pour l’assurance moto, elles peuvent refuser de payer les dommages suite une conduite en état d’ébriété.

Quel permis pour quel scooter ?

Conduire un deux-roues avec permis

Il existe différentes catégories de scooters regroupés le plus souvent selon leurs niveaux de cylindrée. Si les scooters inférieurs ou égaux à 50 cm3 n’ont pas besoin de permis de conduire, ils nécessitent toutefois l’obtention d’un BSR ou Brevet de Sécurité routière, remplacé en 2012 par la catégorie AM. Pour ce qui est des autres modèles, supérieures à 50 cm3, compte tenu de leurs puissances, ils nécessitent la détention d’un permis de conduire de catégorie A1, A2 et A. L’A1 est accessible à partir de 16 ans et est destinée aux modèles inférieurs à 125 cm3. Quant à l’A2, cette catégorie de permis de conduire est pour la conduite d’un deux-roues supérieur à 45 chevaux. Et pour le permis A, il s’adapte à toutes les cylindrées. Il est toutefois destiné à tout conducteur détenteur de permis A2 de plus de deux ans.

Quel équipement pour rouler en scooter ?

Sécurité conducteur

Afin de garantir la sécurité du conducteur ou de son passager, la conduite d’un scooter, quelle que soit sa catégorie ou sa puissance, nécessite le port de certains équipements indispensables comme les casques, les gants, les bottes, les blousons de sécurité ou encore les airbags pour moto sous forme de gilet ou de blouson. En France, la réglementation en vigueur oblige les conducteurs de scooters à porter un casque homologué. Pour ce qui est des autres équipements de sécurités comme les gants, les pantalons ou les bottes, d’après les spécialistes en accidentologies, ce sont les membres qui sont les plus exposés aux risques en cas d’accident.

Deux-roues à moteur

Assurance obligatoire & facultative

Souscrire une assurance est obligatoire pour tout véhicule à moteur circulant sur la voie publique. Le scooter même inférieur à 50 cm3 n’échappe pas à cette règle. Rouler sans assurance est donc à la fois dangereux et illégal. En termes d’assurance pour deux roues à moteurs regroupant principalement les scooters, les mobylettes et les motos, il existe trois niveaux de protection qui ne sont autres que l’assurance au tiers, l’assurance intermédiaire et l’assurance tous risques. Seule la garantie responsabilité civile est obligatoire en France. Elle permet d’indemniser les victimes d’un éventuel accident que ce soit pour un dommage corporel ou matériel. Les conducteurs peuvent toutefois souscrire à d’autres garanties complémentaires et facultatives telles que la garantie dommages tous accident, les garanties bris de glace, la garantie protection juridique, la garantie dépannage, les garanties catastrophes naturelles ou encore les garanties sur vol et incendies.

Quel scooter conduire sans permis ?

Modèles & législation

Si la plupart des modèles existant sur le marché nécessitent la détention d’un permis de conduire, il existe toutefois des modèles qui n’en ont pas besoin. C’est notamment le cas des deux-roues dont la cylindrée est inférieure ou égale à 50 cm3 et la puissance ne dépassant pas les 4 kW. Leurs vitesses sont ainsi bridées à 50 km/h, ce qui les rend plus maniables surtout pour la conduite en ville, dans les embouteillages. Pour la conduite, même pour un scooter sans permis, le pilote doit avoir au minimum 14 ans et titulaire d’un Brevet de Sécurité routière (BSR). Le port de casque, ainsi qu’une assurance deux-roues sans permis sont obligatoires.